Banc public

Diffusion :
Lundi 15 h
Rediffusion :
Aucune rediffusion

Du 6 janvier au 29 mars 2020

1 janvier 0001

Émission 1

Épisode Complet

Homosexualité dans les sports, paternité tardive, bonnes nouvelles

Guy A. Lepage discute de la paternité tardive avec Guylaine Tremblay. On parle aussi de l’homosexualité dans les sports avec Pascal Clément et Charline Labonté, et de l’effet que les mauvaises nouvelles ont sur nous.

Les segments

1 janvier 0001

Homosexualité dans les sports - partie 1 �

Entre 3 et 10 % de la population serait homosexuelle. Pourtant peu de sportifs osent sortir du placard. Toutefois, depuis quelques années, certains athlètes le font. C'est le cas de Pascal Clément, entraîneur de l'équipe de volleyball le Rouge et Or de l'Université Laval et de la hockeyeuse Charline Labonté.
Collaborateur : Michel Johnson
Réalisateur : Michel Barbeau

1 janvier 0001

Homosexualité dans les sports - partie 2 �

Entre 3 et 10 % de la population serait homosexuelle. Pourtant peu de sportifs osent sortir du placard. Toutefois, depuis quelques années, certains athlètes le font. C'est le cas de Pascal Clément, entraîneur de l'équipe de volleyball le Rouge et Or de l'Université Laval et de la hockeyeuse Charline Labonté.
Collaborateur : Michel Johson
Réalisateur : Michel Barbeau

1 janvier 0001

Paternité tardive - partie 1 �

Les hommes deviennent papa de plus en plus vieux. Et le nombre d'hommes qui choisissent de fonder une famille à 40 ou 50 ans ne cesse d'augmenter depuis 20 ans. Une réalité qui soulève sa part de questions. Guy A. Lepage en discute sur le banc avec Guylaine Tremblay.
Collaboratrice : Annabelle Tas
Réalisatrice : Marie-Josée Lévesque

1 janvier 0001

Paternité tardive - partie 2 �

Les hommes deviennent papa de plus en plus vieux. Et le nombre d'hommes qui choisissent de fonder une famille à 40 ou 50 ans ne cesse d'augmenter depuis 20 ans. Une réalité qui soulève sa part de questions. Guy A. Lepage en discute sur le banc avec Guylaine Tremblay.
Collaboratrice : Annabelle Tas
Réalisatrice : Marie-Josée Lévesque

1 janvier 0001

Bonne nouvelle �

Les bonnes nouvelles font du bien, c'est vrai. Mais nous sommes davantage attirés par les mauvaises nouvelles. Pourquoi? Pour des raisons purement biologiques : nous protéger des dangers.
Collaborateur : Pierre-Alexis Jasmin
Réalisatrice : Mireille Veillet